logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/07/2009

La Rose de Sylviane

 Et rose elle a vécu ce que vivent les roses: l'espace d'un matin....

Sylviane, à sa manière, nous fait vivre la même histoire, dans son jardin. Une merveille qui naît et qui meurt. La vie en raccourci.

Et pour accompagner son beau poème, une chanson, créée par Françoise Hardy, mais interprétée ici par Natacha Atlas qui la met en valeur, avec un accompagnement plus oriental, tout à fait extraordinaire.


podcast

 

Ma rose

 La rose de Sylviane.jpg

Elle est si jolie la rose de mon jardin.

Du haut de sa grande tige,

Elle trône  telle un prodige,

Voltige,  fait des acrobaties au gré du vent du matin,

Triomphante comme une reine.

Qu’elle est belle !!!... Recouverte de la rosée

Que la nuit avec délicatesse a déposée.

Même quand la bise la fouette 

Elle est toujours là ma fleurette.

Petite rose de mon jardin !

Elle a osé s’épanouir par surprise

Dans mon jardin d’éden.

Elle est la plus élégante,

La plus svelte, la plus séduisante,

Dans son bouton, elle osait à peine

Se découvrir de ses sépales, ma reine

Elle est encore toute ébahie ma rose

D’être si jolie, c’est ma rose    pré   rée !!!!!

Recouverte de gouttelettes

L’hirondelle s’abreuve des fines perles de la belle.

Elle a su s’imposer sans imposture

Elle est toujours la bienvenue chez moi.

A l’aurore, en entrouvrant  la porte,

Je la retrouve, toujours là,

Elle est belle !!! La rose de mon jardin.

Mais un autre matin, comme tous les matins,

Je cours voir ma rose…

Horreur !... devant son déclin  quel désespoir !

Je viens m’asseoir sur mon perchoir,

Et je  la veille.

Elle se meurt la rose de mon jardin,

Ses pétales fanés,  au bon vouloir du vent qui les emporte,

Voltigent avec grâce, avant de choir nulle part.

Au revoir la rose de mon jardin.

 

05/07/2009

Yvette notre fabuliste

Ne croyez pas que j'affabule, non non!

Yvette "fabule", et ma foi fort bien!

Lisez une de ses fables:

et pour ne pas déroger à la tradition une petite musique

d'accompagnement de Manau


podcast
 La martre,  la belette et l’élégante hermine
 

martre belette.jpg

 La martre et la belette échangeaient des propos

           Sur un point qui souvent les laissait sans repos…

« Et pourquoi sommes-nous détruites ou pourchassées ? »

Se plaignait dame martre d’une voix tracassée.

« Que nous reproche-t-on qui suscite la haine

Qu’à nous détruire souvent on déploie tant de peine. »

« Nous sommes si petits, sans agressivité

Et pourtant poursuivis de sourde hostilité.

Nous ne mangeons que fruits et nombre de mulots ;

Est-ce bien suffisant pour ourdir un complot ?…

Et pense-t-on vraiment protéger la nature

En sauvant les rongeurs qui sont notre pâture ? »

Rajoutait la belette, ce petit carnivore,

Pour appuyer ces dires et venir en renfort.

 

L’elégante hermine venant à passer là

Intervint à son tour dans ce violent débat.

Elle s’écria : « Mesdames ! Croyez-vous sincèrement,

Etre plus mal loties que nous actuellement?

Notre poil est prisé, on nous tue pour le prendre…

Nous  sommes des victimes, sans pouvoir nous défendre !

Mais soyons optimistes, déjà des groupes existent

Qui sont écologistes et surtout pacifistes.

Ils sont notre recours et ils nous sauveront.

A très brève échéance ils légiféreront.

Ils pensent que la nature nous a placées sur terre,

Pour quelqu ’utilité, c’est loi élémentaire ! »

 

A cette vérité que les hommes obéissent

Et cessent de ne penser qu’à leurs seuls bénéfices,

Leur richesse n’est pas dans un col de fourrure,

Mais dans toutes les vies qui sont dans la nature.

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique