logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/04/2010

Cours de slam suite: De Sylviane

Sylviane a assisté au même cours de slam et participé au même jeu que moi. Voici son slam, également axé sur la danse. Les mots "lance" et laisse" lui ont inspiré une autre histoire, quelque chose qui lui tient à coeur car elle a des petits enfants: l'attitude des jeunes filles d'aujourd'hui et les dangers qu'elles courent dans les boîtes.

Elle danse

Regardez la ! Regardez la  elle !

Qui  lance toute sa puissance

Dans les prouesses démentielles

De cette danse. Sa danse ! incessante, lancinante, époustouflante.

Les tresses retombantes de son enfance se balancent

Dans tous les sens avec la cadence.

Regardez la ! Regardes toi, diablesse en ivresse

Qui malgré ta jeunesse et tes terribles maladresses,

Ose se mettre en transe devant toute  l’assistance.

Tu danses ! Tu danses ! Encore et encore avec persévérance

Toi la drôlesse ! Toi la déesse ! L’enchanteresse !

Prophétesse  qui agresse de sa hardiesse.

Remuant  tes fesses rondes de grande duchesse

Qui avancent, et balancent avec arrogance,

Jamais tu n’  admettras ta faiblesse.

Sans réfléchir tu donnes ta tendresse

A tous ces hommes sans sagesse.

A ces salauds qui se repaissent

D’ la chair tendre de ton enfance

Et même pendant tes  souffrances

Tu demeure avec ta confiance, sans résistance.

Jamais ! Non jamais ! Tu n’admettras ta déchéance.

Tu continue ta danse, ta danse incessante.

Tu danses, danse jusqu’à la somnolence, sans défense.

Princesse de la rue sans méfiance

Arrête tes extravagances.

Ne reste pas une pêcheresse

Allez ! Il faut que cela cesse !

 

Vient donc à confesse à la messe

 

 

La chute de son slam, complètement "décalée" m'a bien amusée, c'est pourquoi je l'ai déguisée et donc je vous présente Sylviane de Fontenay:

sylviane-de-Fontenay.jpg

 

 

 

07/04/2010

Cours de slam

Jeudi 1 avril c'était cours de slam à l'atelier d'écriture. Avec de vrais professeurs de slam. Des pros. Ils nous ont fait faire un jeu: ils nous ont donné deux mots "laisse" et "lance" avec pour mission d'en faire une poésie rythmée en une demi-heure. Ensuite nous avons déclamé nos oeuvres et ils ont critiqué notre manière de les dire, en nous expliquant comment slamer!

Voici ce que j'ai fait ce soir là:

Allez ! La mémée !

 

Tu la laisses ta détresse !

Tu la lances ta souffrance !

Délaisse ta tristesse

Balance ta patience

Allez ! Remue tes fesses !

Bouges toi !  Danse ! Danse !

Pas peur de la démence

T’as une nouvelle jeunesse,

Vas-y à toute vitesse

Allez ! Il y a urgence.

Danse ! Danse ! Danse !

Et si on te dit : Pense !

Tu  penses pas ! Non ! Tu remues ta panse !

Tu marques la cadence,

Tu t’fous de l’élégance

Tu frises l’inconscience,

Tu vas rentrer en transe.

Transe, Transe, Transport !

Sans nul support

Ca ! C’est du sport !

Foin de ton impuissance

Tu retombes en enfance

Tu t’en fous, tu t’élances,

Tu danses, danse, danse

Tout ton corps se balance

Vas-y sans résistance !

Danse, danse, danse !

Ta tête est en ivresse,

Comme si t’avais trop bu !

Et soudain t’en peux plus

Y fallait bien qu’ça cesse !

Plouf !

Il paraît que c'était bon! En tout cas c'est amusant à faire!

 Et spécialement pour M. Zorg qui s'y connait dans les mémées à la mode, j'ai trouvé une vidéo qui illustre bien mon propos .

 

05/04/2010

De Serge: Les souvenirs se ramassent à la pelle..teuse

Serge a vécu dix sept ans dans l'immeuble démoli. Il nous conte son émotion devant cette destruction qu'il a vue d'une fenêtre en face.

Texte illustré par un diaporama que j'ai fait avec ses photos à lui. 

COMPTE A REBOURS

 

 

5, 4, 3, 2, 1,

J’cours vite je suis à la bourre

Pour toutes ces tours

C’est le compte à rebours

5, 4, 3, 2, 1,

Dans ma tête tout implose

Images enchevêtrées

Des joyeuses et des moroses

5, 4, 3, 2, 1,

Mon chien, mon chat

Tout y passe

Et même mes voisins d’en face

5, 4, 3, 2, 1,

Vaulx-en- Velin, Vaulx-en Velin

Au pré de l’Herpe, en ton sein

A sonné le tocsin

5, 4, 3, 2, 1,

Et dans la foule immense

Qu’on dirait en transes

L’émotion est dense

5, 4, 3, 2, 1,

Cris, pleurs et grincement de dents

Implosion, explosion, démolition

C’est une grosse désolation

5, 4, 3, 2, 1,

Zéro

Boum !

 

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle

Les souvenirs et les gravats aussi.

 

Serge BAGU le 5 avril 2010.

 

 


 

 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique