logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/04/2010

Mon musée des arts négligés

Hier je suis allée me promener, tout près de chez moi, dans une ancienne carrière. Il faisait beau. J'ai pris des photos (mêlées à des photos prises à l'automne) et j'en ai fait un diaporama. Je vous présente mon Musée des arts négligés:

Mon musée des arts négligés

Pas loin d’chez moi, savez vous quoiqu’nya ?

Y a une carrière, un patrimoine éphémère,

Les « monuments », ça vient, ça va !

C’est pas pareil à chaque fois

Et tralala lonlaire ! Et tralala lonla !

Et tralala lonlaire et tralala !

Dans la carrière il y a des tuyaux, Regardez comme ils sont beaux,

Les herbes folles y  font leur dodo ! C’est du béton, de purs joyaux.

Y a d’la ferraille où la rouille a fait son travail.

Chaine accrochée au rocher. Attention  faut pas passer !

Et puis y a des souches, soit debout ou bien couchées

Formes qu’on peut imaginer,

Champignons sur vieux tronc brûlé

 Et puis il y a des traces laissées par ceux qui passent,

Dans la boue des jours pluvieux.

Y a de vieux restes, abandons des jours qui s’effacent,

Objets plus ou moins cassés. Une pompe à essence yé-yé !

Et enfin il y a la vue, dont jamais on ne se lasse

Les arbres vus de là-haut me semblent encore plus hauts

L’horizon se perd dans le bleu, l’eau décline les tons de vert,

Moi je l’adore la carrière !

 

 

 

 

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : nature, photos, objets

22/03/2010

Véronique la sétoise

Sur les blogs de blog50, je rencontre tous les jours de la beauté, de beaux poèmes, de belles photos, de belles créations, de la drôlerie. Merci pour tout ça. Moi je profite du mien pour vous présenter mes amis et ce qu'ils font.

Aujourd'hui ce sera le tour de Véronique la Sétoise (la fille de Maryse dont j'ai parlé à propos de Brassens) qui a eu cinquante ans le 19. Musicienne, on peut l'entendre à Sète avec son hautbois sur la barque des jouteurs, poète spécialiste des acrostiches elle a même fait un beau site là-dessus : http://acrostiches.free.fr/

Nous avons passé Noël ensemble, sur le port de Sète. Regardez là sur cette vidéo accompagnée par une musique de la pena des joutes de Sète:

Pour ses cinquante ans, parce que c'est une quinqu' "agénaire", depuis peu, je lui ai fait ce petit poème que j'ai écrit avec en tête l'air de "Mon Mec à moi de Patricia Kaas)

Elle parle avé les mains !

Elle rit autant qu’elle peut

Si tu croises son chemin

Eh ! Pour toi ! C’est tant mieux !

Moi j’me sens Môssieur Brun !

Chez Marius et César,

Quand je croise Véronique

Cette sétoise authentique !

C’est une quinquagénaire

Paraît ? C’est elle qui l’dit !

Les années quelle affaire !

Quand on a tant de vie !

Oui ! tant de vie !

Toi Véronique tu rimes avec musique !

Quand  on entend  ton hautbois, on entend toute la pena !

Toi Véronique pour moi tu es bénéfique !

Ta chaleur, ton amitié, c’est une jouvence pour moi. Ah !

Oui- i pour moi !

 

Rafraichissant les sétois pour les lyonnais

et une petite Sardane d'accompagnement, qu'elle m'a envoyée ce matin.

 

 

15:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : sete, vidéo, sardane

15/03/2010

Quand le parisiens partent....

Quand le parisiens partent en vacances, ils prennent l'autoroute et vont directement vers leur destination. Alors ça roule! Ils sont pressés d'arriver dans leur appartement pour aller faire du ski ou aller au bord de mer. Ils ne voient que les glissières, les murs, les stations services, des camions qui descendent ou remontent de l'Espagne. Et pourtant! Ils traversent d'autres villes de France, des campagnes où des français vivent. Un exemple: la traversée de Lyon. S'il prennent la rocade pour ne pas avoir la traversée du tunnel de Fourvière, si souvent encombré, voilà où ils passent:

A sete et au canal0014.jpg
c'est le Grand Large
A sete et au canal0013.jpg
Qu'ont-ils vu les parisiens, ou les hollandais, ou les belges?
Ont-ils vu ça?:
6 avril 019.jpg
ou ça?:
6 avril 020.jpg
c'était juste en dessous d'eux, à cent mètres de l'autoroute, pourtant! C'était un amour de printemps et les forsythias éclataient de toute leurs fleurs:
4 avril 006.jpg
Ils n'ont rien vu les parisiens! Du boulot, du métro, à l'autoroute et aller et retour! Et pourtant, eux aussi ont ça chez eux! Pourquoi courir si loin! Il suffit de regarder à côté de chez soi pour voir des merveilles.

22:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : nature, cygnes, voyage

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique