logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/06/2010

Le chat de la voisine

L'autre jour j'ai filmé le chat de ma voisine, tout mignon chat noir qui cherche les caresses. En cherchant une musique d'accompagnement, la chanson d'Yves Montand " le Chat de la Voisine" m'a parue tout à fait appropriée. Mais,  je n'avais mémorisé que le refrain. En là réécoutant je me suis aperçue que c'était loin d'être une chanson légère, mais une chanson plutôt militante. Je vous en ai réécris les paroles et fais un montage vidéo avec des photos d'un diaporama qu'on m'a envoyé le même jour. Le refrain, bien connu et les deux couplets:
Le chat de la voisine
Qui mange la bonne cuisine
Et fait ses gros ronrons
Sur un bel édredon dondon
Le chat de la voisine
Qui s'met pleines les babines
De poulet, de fois gras
Et ne chasse pas les rats
Miaou, miaou
Qu'il est touchant le chant du chat
Ronron, ronron
Et vive le chat et vive le chat

Je ne dessin'rai pas l'homme et son agonie
L'enfant des premiers pas qui gèle dans son nid
Je ne parlerai pas du soldat qui a peur
D'échanger une jambe contre une croix d'honneur
Du vieillard rejeté aux poubelles de la faim
Je n'en parlerai pas, mieux vaut ce p'tit refrain


Je n'serai pas l'empêcheur de déjeuner en rond
A louanger la sueur qui brûle sur les fronts
Je ne parlerai pas de l'ouvrier qui pleure
La perte de ses doigts morts aux champs du labeur
De la jeune fille fanée avant d'avoir aimé
Je n'en parlerai pas, il vaut mieux glorifier
Refrain

 

 


23:46 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : chat, chanson

25/06/2010

C'est l'amour

L’amour des deux limaces

 

Après un orage violent
Nos deux rampants gastéropodes,
Habités d'un calme indolent,
Boutant l'ennui aux antipodes,
Engagent, lors d’une folle nuit
D'en appeler à la tendresse

Se collant sur un mur tout blanc
Pour évaluer leur adresse
Mes deux limaces intimement
Se frottaient le ventre de joie,
Elles échangeaient leur semence
L’une en haut et puis l’autre en bas,
Même l’appareil de photo
N’a pas gêné les deux coquines,
Leur étreinte pleine de culot,
S’est poursuivie jusqu’à l’ultime.
Aussitôt dit,  pas sitôt fait...
Le lendemain pourtant la scène
Etait finie ! Sur mon mur blanc
Seul souvenir un peu obscène

Deux traits de bave scintillants

Marquaient ce petit évènement.

Amours de limaces.jpg
Eh! Oui!  Même chez ces funestes bouffeurs de salades. Sans vergogne, elles s'aiment à leur façon et elles se reproduisent pour nous faire plein de petits limaçons tout mignons qui auront faim de nos fleurs et de nos légumes.
C'est l'amour partout! Et même chez les humains, qui ont poétisé la chose, en chansons, à différentes époques Plus ou moins romantique. En voici trois qui ont le même titre:
"C'est l'amour", à la belle époque, dans l'opérette "Les Saltimbanques de Louis Ganne"
C'est l'amour dans les années 50 par Edith Piaf
Et puis, par le trio belge Léopold Nord en 1987
"C'est l'amour" plus humoristique et qui est celle que je préfère:
Il y en a sûrement d'autres mais mes limaces n'en méritaient pas tant!

20/06/2010

Le Faisan de la Fête des Pères

Aujourd'hui! Fête des Pères, je suis toute seule avec mon homme, notre fils étant loin. Je sais bien qu'il n'est pas mon père, le mien n'est plus là, mais j'ai voulu marquer le coup par un petit plat sympa. J'ai fait, avec ce que j'avais en réserve (un faisan congelé et des morilles, ramassées par lui et séchées, un reste de bocal de deux ans). Nous nous sommes léchés les babines. Et comme je suis encore plus fière d'avoir réussi un bon plat, que de faire un poème, en fait, je sais moins bien faire! je vous mets la recette que j'ai inventée (je l'ai tapée pour m'en souvenir).

faisan_venere_dage_0g.jpg

17:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : cuisine, faisan, morilles

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique